L’organisation du LAP

L’organisation du LAP est en quelque sorte scindée en deux parties.

L’une d’elle correspond à l’acquisition « classique » des savoirs, on l’appelle structure pédagogique. Elle a connu et connaît encore des variantes, elle correspond aux groupes pédagogiques, ateliers, projets, thèmes et autres cours.

L’autre partie correspond à l’organisation politique - au sens large - on l’appelle structure de gestion, et on l’espère tout aussi pédagogique que la première. Formée de commissions et d’instances diverses, cette structure manifeste l’originalité du L.A.P. L’équipe éducative se réunit une fois par semaine. Le collectif se réunit soit en assemblée générale (A.G.), soit en groupes de base (G.B.). Les G.B. forment une partition de l’ensemble en huit groupes qui se réunissent une fois par semaine, 1 h 30 environ.

La Réunion Générale de Gestion

La Réunion Générale de Gestion est constituée de deux représentants élèves élus au sein de chaque groupe de base et de deux délégués élus de l’équipe éducative, soit 24 personnes (22 élèves et 2 enseignants).

Elle se renouvelle à chaque séquence (quatre à cinq fois par an) et se réunit deux heures, une fois par semaine, le jeudi pendant les autres commissions.

Elle centralise les informations transmises par les Groupes de Base, les Commissions et la Réunion d’équipe. Elle est chargée de redistribuer les informations dans les diverses instances et d’organiser les votes.

La Réunion Générale de Gestion a une fonction de régulation.

Elle organise les votes en Groupes de Base, collecte les résultats et les publie dans un compte-rendu hebdomadaire.

Elle organise et anime la réunion avec les parents en collaboration avec la Commission Accueil.

Tout membre ou tout groupe constitué du lycée peut interpeller la RGG sur tout sujet qu’il juge utile à la bonne marche de l’établissement.

Elle convoque des Assemblées Générales et les animent sur tout sujet qu’elle estime devoir être discuté par l’ensemble du lycée.

Ce n’est pas un gouvernement. Elle a pour mission d’informer le lycée des débats en cours et des éventuelles prises de décision.

La RGG s’organise de façon autonome. Les votes sont validés à la majorité simple. Un délégué égale une voix. Le quorum requis est des trois quarts des Groupes de Base représentés. La RGG ne décide pas des grandes orientations du lycée. Elle ne peut pas modifier les principes fondamentaux de l’établissement.

Les commissions

Les commissions sont mixtes, composées de professeurs et d’élèves. Elles se réunissent deux heures par semaine. Elles sont plus particulièrement chargées des aspects « techniques » du fonctionnement. Ce sont les commissions qui sont chargées de la gestion au sens le plus strict de ce terme. Toute commission est au service du collectif et responsable devant le collectif. Les commissions sont au nombre de neuf, leurs attributions ayant pu changer au fil du temps :

-  Administration
-  Budget
-  Évaluation
-  Entretien
-  Accueil et relations extérieures
-  Bibliothèque/orientation
-  Information/Affichage
-  Informatique
- Caféteria

Il faut ajouter à ces commissions permanentes une commission ponctuelle : la commission justice. Cette commission a été instaurée lors de l’année scolaire 1997-1998. Elle est composée de trois profs et cinq élèves élus et se réunit dès qu’un grave manquement aux règles est constaté. Cette commission, qui n’est en aucun cas un conseil de discipline, a pour principal objectif la médiation et, dans des cas graves, la réparation ou la sanction. Cette commission se réunit à la demande d’au moins un des membres du lycée.

La mémoire

Au lycée autogéré, la mémoire se garde dans les cahiers.

Chaque groupe de base tient à jour un cahier de compte-rendu de réunion.

La réunion générale de gestion publie chaque semaine un compte-rendu de sa réunion hebdomadaire accompagné de l’ordre du jour des groupes de base.

La réunion d’équipe tient à chaque séance un compte-rendu de ses débats consigné dans un cahier.

Chaque groupe pédagogique tient un classeur où sont consignées ses diverses activités.