La mémoire

Au lycée autogéré, la mémoire se garde dans les cahiers.

Chaque groupe de base tient à jour un cahier de compte-rendu de réunion.

La réunion générale de gestion publie chaque semaine un compte-rendu de sa réunion hebdomadaire accompagné de l’ordre du jour des groupes de base.

La réunion d’équipe tient à chaque séance un compte-rendu de ses débats consigné dans un cahier.

Chaque groupe pédagogique tient un classeur où sont consignées ses diverses activités.

Les commissions

Les commissions sont mixtes, composées de professeurs et d’élèves. Elles se réunissent deux heures par semaine. Elles sont plus particulièrement chargées des aspects « techniques » du fonctionnement. Ce sont les commissions qui sont chargées de la gestion au sens le plus strict de ce terme. Toute commission est au service du collectif et responsable devant le collectif. Les commissions sont au nombre de neuf, leurs attributions ayant pu changer au fil du temps :

-  Administration
-  Budget
-  Évaluation
-  Entretien
-  Accueil et relations extérieures
-  Bibliothèque/orientation
-  Information/Affichage
-  Informatique
- Caféteria

Il faut ajouter à ces commissions permanentes une commission ponctuelle : la commission justice. Cette commission a été instaurée lors de l’année scolaire 1997-1998. Elle est composée de trois profs et cinq élèves élus et se réunit dès qu’un grave manquement aux règles est constaté. Cette commission, qui n’est en aucun cas un conseil de discipline, a pour principal objectif la médiation et, dans des cas graves, la réparation ou la sanction. Cette commission se réunit à la demande d’au moins un des membres du lycée.

La Réunion Générale de Gestion

La Réunion Générale de Gestion est constituée de deux représentants élèves élus au sein de chaque groupe de base et de deux délégués élus de l’équipe éducative, soit 24 personnes (22 élèves et 2 enseignants).

Elle se renouvelle à chaque séquence (quatre à cinq fois par an) et se réunit deux heures, une fois par semaine, le jeudi pendant les autres commissions.

Elle centralise les informations transmises par les Groupes de Base, les Commissions et la Réunion d’équipe. Elle est chargée de redistribuer les informations dans les diverses instances et d’organiser les votes.

La Réunion Générale de Gestion a une fonction de régulation.

Elle organise les votes en Groupes de Base, collecte les résultats et les publie dans un compte-rendu hebdomadaire.

Elle organise et anime la réunion avec les parents en collaboration avec la Commission Accueil.

Tout membre ou tout groupe constitué du lycée peut interpeller la RGG sur tout sujet qu’il juge utile à la bonne marche de l’établissement.

Elle convoque des Assemblées Générales et les animent sur tout sujet qu’elle estime devoir être discuté par l’ensemble du lycée.

Ce n’est pas un gouvernement. Elle a pour mission d’informer le lycée des débats en cours et des éventuelles prises de décision.

La RGG s’organise de façon autonome. Les votes sont validés à la majorité simple. Un délégué égale une voix. Le quorum requis est des trois quarts des Groupes de Base représentés. La RGG ne décide pas des grandes orientations du lycée. Elle ne peut pas modifier les principes fondamentaux de l’établissement.

Les Groupes de Base (GB)

Au nombre de douze, ils sont constitués de deux professeurs et d’une vingtaine d’élèves. Les membres de l’équipe sont associés par tirage au sort « régulé » et se retrouvent avec les élèves dont ils sont les tuteurs. Tout membre du lycée est obligatoirement membre d’un Groupe de Base.

Les élèves désignent au sein de leur GB deux délégués à la Réunion Générale de Gestion (R.G.G.), renouvelés à chaque séquence. Chaque délégué est responsable devant son GB. Les délégués enseignants sont élus en réunion d’équipe.

Le GB est un lieu de discussion et d’échanges qui organise ses débats de façon autonome.

Les GB, après information et discussion, votent le budget, les modalités d’inscription de nouveaux élèves et plus généralement toute proposition soumise au vote, à l’exclusion des domaines réservés à l’équipe enseignante. Tout membre ou tout groupe constitué du lycée peut proposer à la R.G.G. un débat et un vote sur toute question jugée utile.

La R.G.G. organise les votes en GB, collecte les résultats et les publie. Une décision est prise à la majorité simple. Une personne égale une voix. Le quorum requis est de 45 % des électeurs inscrits. Toute décision prise en dehors de cette procédure peut être contestée après réexamen par la R.G.G., les GB jugent alors en dernière instance.

Chaque GB prend en charge le ménage d’une partie bien précise des bâtiments.

L’Assemblée Générale

L’Assemblée Générale est constituée par l’ensemble des membres du lycée. Les sujets abordés en Assemblée Générale sont variés : présentation des projets, des U.V. thématiques, des stages, modifications à apporter à l’organisation pédagogique ou administrative, modalités d’inscriptions des nouveaux élèves…

L’un des principaux avantages de cette forme de réunion réside dans la mise en commun des informations et des explications. La taille du groupe impose de privilégier les contenus. Chaque personne s’engage devant la collectivité lorsqu’elle prend la parole. Aucune décision n’est prise en Assemblée Générale. Le groupe de base devient une circonscription où l’on peut voter et un lieu de débat sur des questions abordées par l’ensemble du lycée.

Carnet de bord et diplôme

Remplir le carnet de bord, à la fin de chaque séquence est le moment pour l’élève de s’auto-évaluer. C’est aussi une confrontation entre l’élève et le (ou les) enseignant(s) pour chacune des activités, confrontation qui doit permettre d’accepter la «réalité», quelquefois de lutter contre l’auto-dépréciation. C’est aussi l’occasion pour l’enseignant de valider tout ou une partie du travail accompli par l’élève. C’est toujours sur la valorisation de l’activité et du travail accomplis que nous mettons l’accent, c’est toujours à l’aspect formatif de l’évaluation que nous attachons le plus d’importance.
Le carnet de bord trouve sa place dans le dossier suspendu attribué à chaque élève  : tout élève a accès à son dossier en administration, certains découvriront ainsi (avec plus ou moins de bonheur ou de surprise !) leur dossier antérieur, jusque là inaccessible et confidentiel.
Depuis dix ans nous avons instauré un diplôme seconde. Il sanctionne et valide une année d’activités au LAP. Pour avoir le diplôme seconde, il faut valider au moins 12 UV (unité de valeur), dont une au moins dans chaque «  domaine d’activité  » proposé au LAP (projet, thème, gestion, technique, stage). Les élèves arrivant en seconde sont souvent en grande difficulté scolaire, et pourtant ils vivent parfois la seconde comme une année inutile. L’apprentissage sérieux commencerait en première après les épreuves du bac, c’est ainsi qu’ils repoussent le moment de se mettre au travail. C’est pour réagir contre cette attitude qui les conduit à l’échec que nous avons mis en place ce diplôme et nous constatons que cela provoque, pour certains, une régularité dans le travail et une envie de s’y remettre après quelques temps d’absence. D’autres, au contraire, dévalorisent toutes leurs activités. Le diplôme permet une auto-évaluation plus concrète et positive. Ils manifestent une grande fierté lorsque, ayant répertorié toutes leurs UV validées, ils s’aperçoivent qu’ils ont fait et appris beaucoup de choses. «  C’est mon premier diplôme !  » Et on peut penser que cette réussite les revalorise aussi aux yeux de leur famille.

La Spécialité seconde

Nous avons aussi créé une plage de Spécialité Seconde : il s’agit de permettre aux élèves de seconde d’essayer les différentes spécialités qu’ils devront choisir en première : Théâtre, Cinéma-Audiovisuel, Arts-plastiques, Mathématiques, Sciences économiques et sociales. Ces activités sont conçues comme des initiations, et l’élève peut au cours de l’année en essayer plusieurs. Théoriquement, ils sont ensuite mieux armés pour faire les choix importants qui leur sont demandés dès la classe de première.

Cette année de seconde permet aux élèves la découverte et la pratique du fonctionnement autogestionnaire. La participation à la gestion est un objectif revendiqué de notre organisation qui cherche à ce que chacun soit acteur dans le lycée. L’emploi du temps de tous les niveaux est conçu pour permettre au maximum la participation des élèves à toutes les plages d’activités, et faciliter lfinvestissement sans jamais mettre en concurrence les activités.

L’Activité littéraire

Dans le même esprit, la séance de français hebdomadaire est complétée par une séance  »d’activité littéraire », une plage qui a été proposée pour permettre aux élèves un retour à la pratique de l’écriture. Compte rendus de spectacles, jeux de créations littéraires, publications de nouvelles ou de poèmes… autant d’activités mises en place pour écrire plus librement, accueillir et intégrer progressivement les contraintes liées au langage écrit.