Le portrait photographique en novembre 2013

2 profs et 9 élèves.

 

Nous avons d’abord échangé autour des œuvres de Nadar, Avedon, Sander et Pierre et Gilles, pour aborder la variété immense des possibilités quand on fait un portrait.

Ensuite chacun devait se choisir un modèle et réaliser une séance de pose, suffisamment « approfondie » pour rapporter beaucoup d’images en choisissant de travailler dans une environnement choisi, ou sur un fond neutre, en lumière artificielle ou naturelle, en argentique ou numérique.

La séance suivante a commencé par la lecture d’autoportraits de deux écrivains et chacun devait écrire son propre autoportrait. Certains élèves ont refusé de faire ce travail, d’autres ont écrit des textes pleins d’humour et de poésie.

Puis chacun a choisi la photo qu’il voulait exposer, en passant pour la photo argentique par la réalisation d’une planche contact.

Le stage s’est terminé par une réalisation de photo du groupe en inventant des mises en scène du groupe.

Cet ébauche de mise en scène nous permet d’aborder la question de la préparation nécessaire à une prise de vue…

Des autoportraits écrits pendant le stage :

J’ai un nom, des prénoms, une adresse, des parents, des habitudes, des préférences, des pensées et une signature.

Parfois je suis en colère et parfois je suis d’humeur joyeuse. Un coup grognon un coup fringante. Je suis malade quand je ne me sens pas en bonne santé, il m’arrive d’être timide, énergique, riante, joueuse réfléchie, posée, pragmatique, prudente, sociable, éclectique, minutieuse, créative ou tout ça à la fois.

J’ai des défauts qui me sont difficiles à admettre. J’aspire au bonheur.

Un temps certain me sépare de ma naissance et un autre de ma mort. Je suis pour ne plus être.

J’ai deux yeux, un nez, une bouche, cinq membres articulés, 36 dents.

Je suis des tissus organiques, je suis un puzzle cellulaire. Je suis une combinatoire de guanine, cytosine, thymine et adénine composant mon acide désoxyribonucléique, mon ADN.

Je suis molécules organiques, constituées d’oxygène, carbone et hydrogène, atome contenant lui même un électron voyageant en orbite autour d’un noyau noyé dans le vide. Je suis du vide.

Je suis tout et rien, je suis unique.

R.

Je suis né en 1998, j’ai 15 ans, je suis petit, je suis ni maigre ni gros. J’ai une tête un peu ovale. J’ai deux petits yeux marrons. Une grande bouche. J’aime rire j’ris pour rien. J’aime mieux le côté gauche de mon visage. J’suis gaucher, j’suis frileux des oreilles.

F.

Je suis de taille moyenne, j’ai les cheveux longs et bouclés plutôt frisés souvent attachés avec une pince ou en queue de cheval.

J’ai une assez grosse tête et une grosse masse de cheveux ce qui rend les choses difficiles quand je veux porter des bonnets ou des chapeaux, c’est donc pour ça que j’ai abandonné l’idée.

J’ai des yeux marrons foncés en amande et un nez qui regarde péter les anges. Je ne saurais pas dire si ma bouche est petite ou pas mais je n’ai pas d’avis particulier dessus….

J’ai plutôt un sale caractère, je suis très têtue mais j’ai un fond gentil.

N.

J’ai 15 ans et je suis grand. Je suis né le 11 juin 1998 et je suis gémeaux. J’aime les casquettes trukfit. J’ai pas beaucoup de cheveux et j’ai une petite tête. Je pèse 60 kg et d’après le médecin, je suis maigre. J’ai des yeux marrons et des petites joues. Je porte des lunettes à cause de ma vue. Je ne suis pas très drôle, j’aime faire « l’idiot » mais quand il s’agit de choses sérieuses, je change de comportement. Je me pose plein de questions en ce moment du genre « De quoi rêve les aveugles ? ». Je suis droitier et je ne sais pas écrire de la main gauche. Je me débrouille au baby-foot et je préfère jouer avec la défense. Je peux manger plusieurs jours de suite chez Macdonald’s sans prendre un kilo. J’écris mal mais de temps en temps, j’arrive à écrire assez bien. J’ai presque tout le temps froid.

S.

Portrait d’un corbeau

On dirait un corbeau de profil, presque empaillé par sa vieille posture.
Son bec rugueux et usé dirige un regard vide et noir que nous lui inventons, comme son lourd plumage plastique n’ayant qu’une vie de décomposition.

Les portraits (individuels et du groupe)

coralieA thaninaM saÏdouL roseK noeJ morganeI lenaH

ferdinandC dusanB

groupe4G groupe3F groupe2E groupe1D