Galliano : Diversité et relativité des cultures

Retrouvez ici l’intégralité des musiques de Richard Galliano au programme limitatif de la Spécialité Musique concernant la session 2016 du Baccalauréat, Série Littéraire. Vous pourrez également trouver des entretiens vidéos réalisés par JF Jacomino.

Playlist Audio

[cue id= »1724″]

Entretiens avec Richard Galliano

Rameau : le timbre et le son

Ecoutez les œuvres de Rameau au programme du bac 2016

[cue id= »1702″]

Fonctionnement d’un clavecin

 

Rameau, le maître du baroque

L’époque baroque :

 

Analyse vidéo

 Le rappel des oiseaux

Bande son et montage 1L

Vous trouverez ci-dessous un montage réalisé à partir de plusieurs extraits de films pré-existants.

Les élèves de la 1L ont réalisé le montage puis ont composé et enregistré la bande son s’y rapportant.

 

Travail de vacances – Futurs 1L Musique

Vous trouverez ci-dessous le document de travail à effectuer pendant les vacances. Il concerne les élèves actuellement en seconde qui souhaitent être en Première L Spécialité Musique, mais qui n’ont pas assisté à des cours ou ateliers musicaux de façon régulière cette année.

Bien entendu, vous pouvez également faire ce travail si vous avez assisté aux cours et ateliers !

Document de travail :

travail-vacances-entrée-1L-spé-musique

Télécharger le Fichier « Travail de Vacances pour l’entrée en 1L musique »

Morceau à écouter :

« Bad Weather » de High Tone, extrait de l’album Acid Dub Nucleik (ADN), sortir en 2002

« Disons qu’je », musique des 2de Spécialité Musique

Salut à vous,

Voici « Disons qu’je » une musique composée par Spartacus et Octave à partir d’un sample (échantillon de musique) d’une musique d’un groupe tzigane de Roumanie appelé Taraf de Haïdouks. Sur cette musique a était enregistré un texte écrit et chanté par un autre élève de 2de.

L’exercice suivant était de réussir à mettre la voix en valeur grâce à la musique. Nous avons pour cela utilisé un logiciel pour remanier et repenser entièrement la musique afin de faire ressortir des mots, des rimes et le rythme du texte. Nous avons notamment fait de nombreux cuts (ce que fait un DJ lorsqu’il coupe le son afin que l’on entende uniquement le chanteur). Nous nous sommes entre autres inspirés du travail d’arrangement et de cuts réalisés sur la musique « Nous aussi » de Bigflo et Oli.

Voici maintenant les trois versions crées :

Version de l’élève anonyme :

Version d’Octave :

Version de Spartacus :

A l’année prochaine pour de nouvelles musiques !

Les élèves de Seconde Spécialité Musique

 

 

 

 

 

 

Exemple de commentaire : La valse à Margaux

« La valse à Margaux »

Richard Galliano / Album New Musette 1995

Axe de travail : La musique, diversité et relativité des cultures

Tableau récapitulatif

Classique

Jazz

Musette

– trio

– rubato

– thème interrogatif/thème conclusif (« antécédent/conséquent »)

– forme « Menuet »:

Menuet/Trio/Menuet

– Schéma (ou « grille ») harmonique

– accords enrichis (7è, 9è)

– Contrebasse pizzicato

– Solos improvisés

– Batterie

– Forme Jazz :Thème/Solo/Thème

– valse à 3 temps

– accordéon

– schéma harmonique

Commentaire d’écoute

Introduction

Nous allons analyser en quoi « La valse à Margaux » de Richard Galliano, extraite de l’album « New Musette » paru en 1991, est à la croisée styles musicaux très divers : la valse musette, le jazz, mais également la musique classique.

I- Musette

Dès le début de l’œuvre, la présence d’un accordéon nous fait penser au musette, impression confirmée par le rythme de valse qui s’installe à l’arrivée des autres instruments, mesure à trois temps. De plus, le schéma harmonique sur lequel est jouée la mélodie est un schéma qui a souvent été joué dans le musette, comme c’est par exemple le cas de « La flambée montalbaise » de Gus Viseur, datant de 1940.

II- Jazz

Pour autant, de nombreux éléments musicaux nous éloignent du style « valse musette » assez rapidement pour s’approcher d’une esthétique jazz. Tout d’abord, le son de l’accordéon ainsi que le swing de la valse nous rapprochent du jazz. Le schéma harmonique comporte des accords enrichis (septièmes, neuvièmes, …), peu utilisés dans le musette. De plus, le jeu de la contrebasse en pizzicato n’est pas sans rappeler les walking bass présentes dans le jazz. Ajoutons à cela les nombreux solos improvisés, et la forme de cette pièce est proche de la forme « Thème-Solo-Thème » si souvent employée dans le jazz.

III- Classique

Bien qu’ils soient moins évidents, un certain nombre d’éléments caractéristiques d’une esthétique « classique » sont également présents dans cette œuvre. On peut citer par exemple la construction des thèmes sur un principe d’ antécédent/conséquent, le jeu rubato de l’introduction (faisant référence au style pianistique de Chopin), et également la présence d’un « trio » très contrastant avec le reste de la pièce, à la manière du trio classique qui contrastait avec le menuet.

Conclusion

Ainsi, Richard Galliano utilise des éléments très diversifiés, provenant d’horizons aussi variés que le jazz, le musette, la musique classique, afin de créer son style propre et original : le « New Musette », résonance du « New Tango » créé par son maître Astor Piazzolla