Carnet de bord et diplôme

Remplir le carnet de bord, à la fin de chaque séquence est le moment pour l’élève de s’auto-évaluer. C’est aussi une confrontation entre l’élève et le (ou les) enseignant(s) pour chacune des activités, confrontation qui doit permettre d’accepter la «réalité», quelquefois de lutter contre l’auto-dépréciation. C’est aussi l’occasion pour l’enseignant de valider tout ou une partie du travail accompli par l’élève. C’est toujours sur la valorisation de l’activité et du travail accomplis que nous mettons l’accent, c’est toujours à l’aspect formatif de l’évaluation que nous attachons le plus d’importance.
Le carnet de bord trouve sa place dans le dossier suspendu attribué à chaque élève  : tout élève a accès à son dossier en administration, certains découvriront ainsi (avec plus ou moins de bonheur ou de surprise !) leur dossier antérieur, jusque là inaccessible et confidentiel.
Depuis dix ans nous avons instauré un diplôme seconde. Il sanctionne et valide une année d’activités au LAP. Pour avoir le diplôme seconde, il faut valider au moins 12 UV (unité de valeur), dont une au moins dans chaque «  domaine d’activité  » proposé au LAP (projet, thème, gestion, technique, stage). Les élèves arrivant en seconde sont souvent en grande difficulté scolaire, et pourtant ils vivent parfois la seconde comme une année inutile. L'apprentissage sérieux commencerait en première après les épreuves du bac, c'est ainsi qu'ils repoussent le moment de se mettre au travail. C'est pour réagir contre cette attitude qui les conduit à l’échec que nous avons mis en place ce diplôme et nous constatons que cela provoque, pour certains, une régularité dans le travail et une envie de s'y remettre après quelques temps d'absence. D'autres, au contraire, dévalorisent toutes leurs activités. Le diplôme permet une auto-évaluation plus concrète et positive. Ils manifestent une grande fierté lorsque, ayant répertorié toutes leurs UV validées, ils s'aperçoivent qu'ils ont fait et appris beaucoup de choses. «  C'est mon premier diplôme !  » Et on peut penser que cette réussite les revalorise aussi aux yeux de leur famille.